La reconversion professionnelle sera présente aux JO de Paris en 2024

Viser les Jeux Olympiques est un objectif que tout sportif de haut niveau a eu au moins une fois dans sa vie et lorsque la carrière sportive prend fin, la perspective de découvrir une vie professionnelle derrière peut mener à bien des écueils. Pour aider nos sportifs olympiques et paralympiques en fin de carrière à trouver la voie qui leur correspond, le ministère du Travail et l’AFDAS ont signé une convention qui ouvrira les portes de la reconversion professionnelle à 500 sportifs. Les formations professionnelles participent à la vie de tous, et créer son centre de formation avec la certification Qualiopi en prime participe aussi à un challenge sportif .

La formation professionnelle après la compétition

Le milieu du sport de haut niveau en France compte 4 872 sportifs dont seuls 450 d’entre eux sont salariés. Cette constatation pose le problème des risques de grande précarité qui menacent ces sportifs après la fin de leur carrière sur les terrains, dans les stades. Pour pallier à cette situation, l’Opérateur de Compétence AFDAS, a pensé la mise en place de formations professionnelles à destination des sportifs en accord avec le ministère du Travail qui prendra en charge financièrement à hauteur de 10,5 millions d’euros.

Ces formations certifiantes ou diplômantes s’étaleront de septembre 2023 à septembre 2024, dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences. Ce plan s’adresse exclusivement, pour le moment, aux 500 sportifs qui participeront aux Jeux Olympiques et paralympiques de Paris en 2024.

Comment se déroulent les formations pour les athlètes ?

Chaque sportif olympique sera accompagné dans sa réflexion sur son désir de se former professionnellement afin de déterminer un projet d’avenir. Chaque situation étant particulière, les athlètes auront la possibilité de bénéficier d’un contrat de professionnalisation lui octroyant un statut de salarié et une certification validant ses compétences obtenues lors de sa formation ainsi que tout au long de sa pratique sportive (marketing du sport, management du sport, monitorat, coaching…). Afin de valider l’admissibilité des sportifs à ces formations, une commission sera mise en place dans laquelle prendra place l’AFDAS, les représentants de la branche professionnelle du sport, le ministère du Travail et l’agence nationale du sport pour examiner les dossiers déposés.

Des centres de formations adaptés aux professionnels du sport

Cette avancée du ministère du Travail et des OPCO met en lumière des opportunités que des nouveaux centres de formations pourraient exploiter dans les années à venir. L’obligation d’adaptation des formateurs aux horaires des entraînements ou des compétitions sportives pourrait être un plus pour les centres de formation et d’apprentissage professionnel. La reconversion professionnelle devient ainsi un sujet récurrent qu’il s’agisse du monde sportif, ou du monde de l’entreprise et créer son centre de formation entièrement dédié aux reconversions professionnelles peut être un challenge à relever en 2022.

Créer un centre de formation certifié Qualiopi

Dans le cadre de ces formations adaptées aux sportifs qui pourront profiter des mises en place d’enseignements adaptés à leur reconversion professionnelle, le fait de devenir un centre de formation ne suffit pas pour exploiter ces formations CPF (formations professionnelles). Il est indispensable pour le centre d’obtenir la fameuse certification Qualiopi. Ce document, délivré après le passage d’un auditeur Qualiopi par l’organisme, est le seul pass permettant de voir les formations financées par les fonds publics (comme dans le cas présent par le ministère du Travail et les OPCO). Être certifié Qualiopi, gage de qualité des organismes prestataires de formations professionnelles est remis par l’organisme certificateur après vérifications de la présence des 7 critères du RNQ instaurés par France compétences. 

Les centres de formations professionnelles passent, comme les athlètes, des tests et seuls les meilleurs accèdent à la récompense suprême que représente le CPF. Pour être certains de répondre à ce RNQ les organismes s’adressent à des experts Qualiopi comme Ureachus pour être sûr d’être qualifiés du premier coup !

Rédigé par
Date
Partager

Mohamed El Gheribi

CMO 

13 juin 2022
Rédigé par

Mohamed El Gheribi

CMO 

Mohamed El Gheribi

CMO 

Date
13 juin 2022
Partager

Vous souhaitez en savoir plus nos services ?

Programmez votre rappel