Comment rédiger le business plan d’un centre de formation ?

Vous avez déjà pensé à créer un centre de formation, mais vous ne savez pas comment? La mise en place d’un centre de formation est une ressource précieuse pour l’amélioration de votre entreprise et de ses compétences. Voici comment rédiger votre business plan.

Un business plan, pour qui et pourquoi ?

Un « business plan », parfois aussi appelé « plan d’affaires » en bon français, est un document de référence dont l’objectif est de présenter in extenso votre projet de création ou de reprise d’entreprise. Il s’agit d’expliquer, de la façon la plus pédagogique possible, le modèle économique de votre société, le type de produit proposé, votre stratégie à moyen et long terme ou encore vos sources de financement. En un mot, le business plan doit convaincre un observateur extérieur de la viabilité de votre projet, de l’adéquation de vos compétences et enfin de la réalité de votre motivation.

Le business plan n’est pas un outil marketing. Il n’est pas destiné à votre future clientèle et s’adresse en priorité aux interlocuteurs qui accepteront de vous suivre et de vous soutenir financièrement, c’est-à-dire essentiellement aux banques ou aux autres investisseurs. L’exigence de lisibilité impose de vous limiter à un certain volume : au-delà de 15 ou 20 pages format A4, votre document perdra fortement en efficacité.

À quoi doit servir votre business plan ?

C’est la première question à laquelle vous devez répondre. Car un business plan peut servir à beaucoup de choses :

  • Obtenir un financement ;
  • Trouver un partenaire ;
  • Solliciter un investisseur ;
  • Vendre une entreprise ;


    D’une part, en fonction de l’objectif visé, l’interlocuteur ne sera pas le même, mais en plus les objectifs des interlocuteurs sont différents en fonction de la nature de leur relation avec votre entreprise. Clairement, votre business plan ne devra pas mettre les mêmes choses en avant selon s’il est destiné à vendre votre entreprise ou à trouver un partenaire. Ce qui nous amène à la deuxième étape :

Déterminer la typologie de votre interlocuteur

En fonction de l’objectif auquel est destiné le business plan, il ne sera pas adressé aux mêmes interlocuteurs. Reste maintenant à déterminer quels sont les freins et les moteurs de décision de votre interlocuteur.

Vous devez pour cela vous mettre à sa place, vous imprégner de sa logique. Par exemple, un fonds de capital-risque cherche avant tout la rentabilité, là où un « business angel » cherche à participer à une aventure certes rentable, mais qui le fait rêver ; une institution s’intéressera à la valeur apportée à la société là où un organisme d’aide à la création s’intéressera à l’adéquation homme/projet.

Quoi qu’il en soit, il est important de montrer, à travers son business plan, que l’interlocuteur a été choisi pour des raisons spécifiques et répondre à ses attentes spécifiques.

Ureachus accompagne plusieurs organismes de formation chaque jour, avec différents business modèles. N’hésitez pas à contacter notre équipe si vous souhaitez obtenir davantage de conseils pour rentabiliser rapidement votre investissement.

Rédigé par
Date
Partager

Mohamed El Gheribi

CMO 

13 août 2021
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Rédigé par

Mohamed El Gheribi

CMO 

Mohamed El Gheribi

CMO 

Date
13 août 2021
Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp