Comment un centre de formation peut proposer des formations éligibles au CPF en 2022 ?

L’activité des OPAC ne cesse d’évoluer depuis  le décret du  6 Juin 2019 concernant le contrôle qualité des formations professionnelles, notamment avec la création du label Qualiopi . En effet, suite à une politique de communication active sur les possibilités de financement des formations professionnelles grâce au CPF,  après des périodes de confinements qui ont vu des activités professionnelles ralentir voire s’arrêter, les individus, salariés comme demandeurs d’emplois, ont pris conscience que se former reste le meilleur moyen, à l’heure actuelle, de s’assurer un avenir serein professionnellement. C’est ainsi que nombre de centres de formation voient le jour en ce début d’année, souhaitant apporter leur contribution active à ce développement de formations professionnelles CPF. Alors comment un centre peut proposer des formations CPF ? Quelles mesures doivent-ils prendre pour répondre aux exigences des opérateurs financiers ? 

Qu’est-ce que des formations éligibles au CPF ?

La plupart des formations professionnelles bénéficient du statut CPF, leur liste est d’ailleurs présentée sur le site moncompteformation.gouv.fr.

Le nombre de formations proposées chaque année à l’éligibilité grandit puisque de nouveaux métiers émergent dans divers secteurs d’activité (écologie, soft skills, informatique…) Le nombre de formations nouvellement éligibles est en moyenne compris entre 500 à 1000 par an depuis 2017. Toute formation professionnelle peut être éligible au CPF sous certaines conditions. 

Pourquoi vouloir des formations CPF ?

En tant que centre de formation ou formateur indépendant, vous avez la possibilité de faire élire vos formations au CPF (Compte Personnel de Formation). Ce dispositif, remplaçant du DIF, permet à tout individu ayant eu une activité salariée de disposer d’une somme annuelle correspondant à des heures de formations payées par la Caisse des dépôts, par des OPCO, des financeurs publics ou mutualisés.

Comment avoir des formations éligibles CPF ?

Si vous êtes formateur indépendant, centre de formation, CFA  et que votre formation professionnelle n’est pas inscrite au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou au RS (Répertoire Spécifique), vous pouvez demander son enregistrement en déposant un dossier sur le site de France compétences. Ce dossier rassemble toutes les pièces justifiant de votre compétence et des habilitations nécessaires à proposer cette formation à des individus dans le cadre d’une amélioration de leurs compétences professionnelles.  Après passage en commission, soit la formation est inscrite au RNCP soit elle est rejetée. Pas de panique dans ce dernier cas de figure, il est possible de représenter cette demande d’enregistrement après avoir fait les ajustements nécessaires.

Avoir des formations CPF et après ?

Lorsqu’un OPAC a la possibilité de présenter à ses apprenants des formations CPF, cela ne signifie pas que le centre est lui-même apte à les dispenser. L’explication est simple : Si l’organisme a des formations  qui ont la possibilité de se faire financer par les opérateurs financiers publics, le centre doit lui-même être certifié de façon à attester qu’il remplit les critères qualité demandés par les instances gouvernementales, en l’occurrence France compétences, pour dispenser ces formations. Il faut donc bien faire le distinguo entre les formations CPF et les centres de formations habilités à les proposer.

Comment un centre de formation se fait certifier Qualiopi ?

Après avoir mis au point un catalogue de formations professionnelles CPF au sein du centre de formation, celui-ci doit demander à un organisme certificateur de l’auditer. Il suffit pour cela de choisir un de ces organismes sur le site emploi.gouv.fr. un auditeur qualiopi se présentera à une date fixée avec le certificateur (l’audit peut aussi avoir lieu en distanciel le cas échéant). Cet auditeur vérifie ainsi si le centre répond aux 7 critères RNQ (Référentiel National Qualité) ainsi qu’à leurs 32 indicateurs de performance.

Des solutions plus rapides pour le Qualiopi

La plupart des organismes de formation font désormais appel, avant de passer leur audit Qualiopi à des sociétés spécialisées dans la préparation  à cette certification comme UREACHUS. Leurs experts passent le centre de formation au crible et s’assurent qu’il n’y a aucun manquement au RNQ. Ils élaborent ainsi un dossier à présenter lors de l’entretien avec l’auditeur Qualiopi afin de répondre à d’éventuelles non conformités auxquelles il serait difficile de remédier. Un de ces experts peut également accompagner le centre lors de l’audit pour garantir sa certification.

Quelles sont les étapes de l’audit Qualiopi ?

Le certificateur a donc mandaté son auditeur Qualiopi qui examine en détail le centre de formation selon le RNQ. Selon que le centre est de taille moyenne (cette taille est définie en fonction du chiffre d’affaires de l’année passée), selon le nombre d’actions à certifier, l’audit peut durer d’une journée à plusieurs jours, selon aussi qu’il est sur site ou en ligne. A la fin de cet audit, un rapport est envoyé au centre qui est soit certifié soit il doit remédier à des lacunes rencontrées dans les 3 à 6 mois avant un nouvel audit ( qui est payant tout comme le premier et sans assurance d’être validé).

Alors vous voyez que proposer des formations professionnelles CPF ne veut pas dire que vous pouvez en recevoir le paiement via le portail EDOF sans être auparavant certifié par le label Qualiopi, qui est l’unique certification permettant ce financement aux organismes. Faites vous certifier pour enfin proposer vos formations en toute sérénité !

Rédigé par
Date
Partager

Mohamed El Gheribi

CMO 

10 février 2022
Rédigé par

Mohamed El Gheribi

CMO 

Mohamed El Gheribi

CMO 

Date
10 février 2022
Partager

Vous souhaitez en savoir plus nos services ?

Programmez votre rappel